L’acupuncture sans puncture !

L’acupuncture est une branche de la médecine traditionnelle chinoise (MTC), basée sur la stimulation de points du corps pour réguler la circulation de l’énergie à travers des méridiens.
La MTC comprend aussi des massages, une pharmacopée complexe (difficile à appliquer en France pour des raisons de fiabilité des sources d’approvisionnement et de légalité), des exercices internes (respiration) et externes (Taï chi chuan, Qi Gong).

Principes généraux :

L’acupuncture traditionnelle se base sur des concepts énergétiques taoïstes de l’homme et de l’univers : Tout est énergie, la vie résulte du mouvement énergétique et l’homme est un microcosme en relation avec le macrocosme (l’univers).
Cette énergie est constituée de deux polarités opposées et complémentaires, génératrices de mouvement : le Inn et le Yang.
- La polarité Inn tendant vers l’immobilité absolue.
- La polarité Yang tendant vers la mobilité extrême.
Le Inn représente la matière, le féminin, l’obscurité, le froid, la terre, le négatif…
Le Yang représente l’énergie, le masculin, la lumière, le chaud, le ciel, le positif…
Le Inn ne saurait exister sans le yang et vice-versa. 
Quand le Yang croît, le Inn diminue. Ceci est bien représenté dans ce symbole bien connu appelé le « Taï-Ki » 

 

On distingue différentes énergies circulant dans l’organisme :

1° l’énergie ancestrale fournie à la conception, c’est le patrimoine génétique héréditaire. C’est l’énergie la plus Inn, la moins mobile.
2° L’énergie psychique ou mentale
3° l’énergie nourricière qui provient de l’alimentation et de la respiration
4° L’énergie de défense, la plus yang, la plus mobile correspond en partie à notre système immunitaire.

La circulation de ces énergies obéit à la loi des cinq éléments : Bois, Feu, Terre, Métal, Eau qui correspondent au cinq mouvements essentiels de la vie :

Le Bois correspond au lever du jour, au printemps, à la croissance du yang
Le Feu à la mi journée, l’été, c’est le yang maximum.
La Terre correspond aux intersaisons regroupées en une 5° saison symboliquement entre l’été et l’automne.
Le Métal correspond à la fin du jour, à l’automne, c’est le début du Inn
L’Eau correspond à la nuit, l’hiver, c’est la plénitude du Inn.

Chaque élément engendre celui qui le suit dans ce cycle (cycle Cheng) et une régulation se fait par le cycle d’inhibition de chaque élément sur celui qui succède à celui engendré (cycle Ko)

 

À chacun de ces cinq éléments correspond un organe, un viscère, une couche anatomique mais aussi une couleur, une saveur, une émotion etc…

La maladie résulte d’un déséquilibre énergétique. Soit excès soit insuffisance d’une polarité (Inn/ Yang) de tout l’organisme ou simplement d’une fonction.

Circulation des énergies :

L’énergie circule préférentiellement dans des méridiens (comme des canaux d’irrigation)
Il existe 12 méridiens principaux et d’autres particuliers appelés méridiens curieux.

La circulation de l’énergie se fait selon un rythme nycthéméral régulier. Ainsi, dans chaque méridien, circulera un maximum d’énergie pendant deux heures, suivant le cycle suivant :
Méridien du Poumon de 3 à 5h, du Gros intestin de 5 à 7 h, de la Rate/Pancréas de 9 à 11h, du Cœur de 11 à 13h, de l’Intestin Grêle de 13 à 15h, de la vessie de 15 à 17h, du rein de 17 à 19h du « triple réchauffeur » de 19 à 21 h, du « maitre du cœur » de 21 à 23h, de la vésicule biliaire de 23 à 1h, du Foie de 1 à 3h.

La consultation :

Le médecin acupuncteur va procéder au diagnostic grâce à la loi des cinq éléments, par un interrogatoire spécifique (vos gouts et aversions, ce qui vous aggrave ou améliore, les horaires et saisons, les émotions, etc), l’inspection de la peau et de la langue et un examen particulier des pouls. 
Son traitement va consister à la stimulation de points spécifiques situés le long des méridiens. 
Cette stimulation peut être faite par des massages, des aiguilles, de la lumière ou des moxas (cône d’armoise en combustion) pour « tonifier » ou « disperser » l’énergie.

Les indications de l’acupuncture :

Le champ d’application est vaste, la limite étant la capacité de l’organisme à réagir, c’est à dire qu’il ait encore suffisamment de potentiel vital. Cela élimine les pathologies lourdes lésionnelles. Les indications les plus courantes seront les douleurs ostéo-articulaires (douleur de la colonne vertébrale, arthrose) et neurologiques (sciatique, névralgie, douleur post zona) les migraines, etc. Aussi les troubles du sommeil et de nombreuses pathologies courantes.

Pour plus d’efficacité, de confort et de sécurité, depuis quelques années, je n’utilise plus d’aiguilles. Je stimule les points d’acupuncture avec des ondes lumineuses.

Documents joints